Santé et Environnement

L’eau en bouteille serait 3 500 fois plus nuisible que l’eau du robinet

L’eau du robinet est des milliers de fois meilleure pour l’environnement que l’eau en bouteille, selon des scientifiques. En fait, il faut trois fois plus d’eau pour produire une bouteille en plastique qu’elle ne peut en contenir.

Ce n’est peut-être pas une surprise, mais des chercheurs de l’Institut pour la santé mondiale de Barcelone (ISGlobal) ont analysé les chiffres pour déterminer dans quelle mesure l’eau du robinet est réellement meilleure.

La recherche s’est concentrée sur Barcelone, en Espagne, où vivent environ 1,35 million de personnes, dont près de 60 % consomment de l’eau en bouteille au moins de temps en temps.

Les chercheurs ont utilisé ce que l’on appelle une « évaluation du cycle de vie », qui permet d’estimer l’impact environnemental d’un produit sur toute sa durée de vie. Cela comprend l’extraction des matières premières, la fabrication, le transport, la distribution, l’utilisation et l’élimination.

Rien qu’aux États-Unis, la fabrication de bouteilles d’eau nécessite 1,5 million de barils de pétrole par an, soit plus qu’il n’en faudrait pour alimenter 100 000 foyers. Et cela sans compter le coût des combustibles fossiles ou des émissions liées au transport des bouteilles vers les magasins.

L’étude d’ISGlobal a révélé que si chaque habitant de Barcelone passait à l’eau en bouteille, l’extraction des matières premières coûterait plus de 70 millions d’euros et entraînerait la disparition de 1,43 espèce animale chaque année.

L’impact sur les écosystèmes serait 1400 fois plus important et le coût des ressources pour l’environnement 3500 fois plus élevé que si toute la ville buvait plutôt de l’eau du robinet.


L’eau du robinet présente-t-elle des risques pour la santé ?

La consommation d’eau en bouteille a augmenté ces dernières années, en partie à cause de facteurs tels que le goût, l’odeur, les campagnes de marketing et le manque de confiance du public dans la qualité de l’eau du robinet.

Cristina Villaneuva, chercheuse à ISGlobal, affirme que la qualité de l’eau du robinet s’est considérablement améliorée à Barcelone au cours des dernières années.

« Cependant, cette amélioration considérable n’a pas été reflétée par une augmentation de la consommation d’eau du robinet, ce qui suggère que la consommation d’eau pourrait être motivée par des facteurs subjectifs autres que la qualité. »

L’un des problèmes est la présence perçue de composés chimiques tels que les trihalométhanes. Dans une démarche innovante, les données sur le cycle de vie de l’eau en bouteille ont également été comparées à un référentiel utilisé pour mesurer la santé.

Ils ont constaté que tout risque pour la santé était faible et que l’ajout d’un système de filtration domestique réduisait considérablement ce risque.

« Nos résultats montrent qu’en tenant compte des effets sur l’environnement et sur la santé, l’eau du robinet est une meilleure option que l’eau en bouteille, car cette dernière génère un éventail plus large d’impacts », déclare Cathryn Tonne, chercheuse à ISGlobal.

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
Euronews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !