IntemporelsSanté et EnvironnementSélectionné pour vous

Comment le dangereux John Rockefeller a supprimé les remèdes naturels pour créer Big Pharma

On connait la famille Rockefeller comme étant au control de l’industrie pétrolière mais pas que… Elle a également préparé le terrain pour que Big Pharma détruise les remèdes naturels. L’auteur, Chris Kanthan, a écrit un article étonnant sur la façon dont la famille Rockefeller a sapé la société moderne d’innombrables manières, mais ce que la plupart ne réalisent pas, c’est à quel point ils ont anéanti les remèdes naturels pour maintenir l’humanité malade et dépendante des lobbys pharmaceutiques.

Voici ce que Chris a écrit pour World Affairs :

De nos jours, les gens vous regardent comme si vous étiez fou dès lors que vous parlez des propriétés curatives des plantes ou de toute autre pratique holistique. Comme toute autre chose, il y a beaucoup de politique et d’argent derrière notre système médical moderne.

Tout commence avec John D. Rockefeller (1839 – 1937) qui était un magnat du pétrole, un baron des voleurs, le premier milliardaire américain et un monopoleur né.

Au tournant du 20e siècle, il contrôlait déjà 90 % de toutes les raffineries de pétrole aux États-Unis par l’intermédiaire de sa compagnie pétrolière, Standard Oil, qui a ensuite été démantelée pour devenir Chevron, Exxon, Mobil, etc.

Au même moment, vers 1900, les scientifiques ont découvert les « produits pétrochimiques » et la possibilité de créer toutes sortes de produits chimiques à partir du pétrole. Par exemple, le premier plastique – appelé  Bakélite  – a été fabriqué à partir de pétrole en 1907. Les scientifiques découvraient diverses vitamines et ont deviné que de nombreux médicaments pharmaceutiques pouvaient être fabriqués à partir de pétrole.

Ce fut une merveilleuse opportunité pour Rockefeller qui a tout de suite compris la capacité de monopoliser les industries pétrolière, chimique et médicale en même temps !

La meilleure chose à propos de la pétrochimie était que tout pouvait être breveté et vendu pour des profits élevés.

Mais il y avait un problème avec le plan de Rockefeller pour l’industrie médicale : les médecines naturelles/à base de plantes étaient très populaires en Amérique à cette époque. Près de la moitié des médecins et des facultés de médecine des États-Unis pratiquaient la médecine holistique, en utilisant les connaissances européennes et amérindiennes.

Rockefeller, le monopoleur, a dû trouver un moyen de se débarrasser de son plus grand concurrent. Il a donc utilisé la stratégie classique du « problème-réaction-solution ». C’est-à-dire créer un problème et effrayer les gens, puis proposer une solution (pré-planifiée). (Semblable à la peur du terrorisme, suivi des attaques de l’OTAN au Moyen Orient par exemple»).

Il est allé voir son copain Andrew Carnegie – un autre ploutocrate qui gagnait son argent en monopolisant l’industrie sidérurgique  – qui a conçu un stratagème. De la prestigieuse Fondation Carnegie, ils ont envoyé un homme nommé Abraham Flexner voyager à travers le pays et faire rapport sur l’état des facultés de médecine et des hôpitaux à travers le pays.

Cela a conduit au rapport Flexner, qui a donné naissance à la médecine moderne telle que nous la connaissons.

Inutile de dire que le rapport parlait de la nécessité de réorganiser et de centraliser nos institutions médicales. Sur la base de ce rapport, plus de la moitié de toutes les facultés de médecine ont rapidement été fermées.

L’homéopathie et les médecines naturelles ont été moquées et diabolisées; et de nombreux médecins ont même été emprisonnés.

Pour aider à la transition et changer l’avis d’autres médecins et scientifiques, Rockefeller a donné plus de 100 millions de dollars aux collèges, aux hôpitaux et a fondé un groupe de façade philanthropique appelé « General Education Board » (GEB). C’est l’approche classique de la carotte et du bâton. Un peu comme le font des Bill Gates ou Georges Soros aujourd’hui pour ne citer qu’eux…

En très peu de temps, les facultés de médecine ont toutes été rationalisées et homogénéisées. Tous les étudiants apprenaient la même chose, et la médecine consistait à utiliser des médicaments brevetés.

Les scientifiques ont reçu d’énormes subventions pour étudier comment les plantes guérissaient les maladies, mais leur objectif était d’abord d’identifier les produits chimiques de la plante qui étaient efficaces, puis de recréer un produit chimique similaire – mais pas identique – en laboratoire qui pourrait être breveté.

Une pilule pour un malade est devenue le mantra de la médecine moderne aujourd’hui.

Donc, maintenant, 100 ans plus tard, nous produisons dans les universités du monde entier des médecins qui ne connaissent rien des avantages de la nutrition ou des herbes ou de toute pratique holistique. Nous avons une société entière qui est asservie aux entreprises pour son bien-être.

L’Amérique dépense 15 % de son PIB en soins de santé, ce qui devrait en réalité être appelé « soins de maladie ». Nous ne nous concentrons pas sur la guérison, mais uniquement sur les  symptômes, créant ainsi des clients fidèles à vie. Il n’existe aucun remède contre le cancer, le diabète, l’autisme, l’asthme ou même la grippe. Du moins aux yeux du grand publique mais il n’est maintenant plus à prouver que les vrais remèdes nous sont cachés depuis longtemps.

Pourquoi y aurait-il de vrais remèdes ? C’est un système fondé par des oligarques et des ploutocrates, pas par des médecins.

Quant au cancer, oh oui, l’American Cancer Society a été fondée par nul autre que Rockefeller en 1913.

En 2021 il est triste de voir des gens subir un lavage de cerveau au sujet de la chimiothérapie, de la radiothérapie etc. alors que des solutions nous ont été volontairement occultées…

ndlr : je vous encourage comme toujours à faire vos propres recherches sur ce sujets et tous le sujets en général. N’oubliez jamais qu’un patient guérit est un client de perdu pour Big Pharma…

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
Fort Russ News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !