ActualitésSanté et Environnement

L’Espagne lance une enquête après le drainage de réservoirs d’eau à des fins lucratives pendant la sécheresse

Le gouvernement espagnol a ouvert une enquête après qu’il est apparu qu’une compagnie d’électricité a drainé deux réservoirs pendant une vague de chaleur et de sécheresse afin de profiter des prix exceptionnellement élevés de l’électricité.

Iberdrola, deuxième plus gros producteur du pays, a drainé les barrages des provinces de Zamora et de Cáceres, dans l’ouest de l’Espagne, sur une période de quelques semaines afin de produire de l’hydroélectricité bon marché alors que le prix pour les consommateurs atteint un niveau record.

Les climatiseurs et les ventilateurs fonctionnent à plein régime alors que l’Espagne reste en proie à une vague de chaleur. Samedi, la température la plus élevée jamais enregistrée a été de 47,2 °C à Cordoue, en Andalousie.

La ministre de la transition écologique, Teresa Ribera, a qualifié les actions d’Iberdrola de scandaleuses et a écrit à l’entreprise.

« On ne peut pas laisser faire cela », a-t-elle déclaré lors d’une interview télévisée. « L’eau est une ressource rare qui est tout aussi importante pour le bien-être des familles et de l’économie que pour la production d’électricité. »

Mme Ribera a déclaré qu’elle considérait les actions d’Iberdrola comme irresponsables, mais qu’elles n’étaient pas illégales car l’entreprise était autorisée à utiliser une quantité fixe d’eau par an quand elle le souhaitait et quelles que soient les conditions climatiques.

« C’est légitime mais pas raisonnable, c’est pourquoi nous voulons intervenir le plus rapidement possible », a-t-elle déclaré.

Les deux réservoirs sont très éloignés de la mer et étaient très appréciés pour la baignade et la navigation de plaisance, surtout pendant les chauds mois d’été. Maintenant, ils sont devenus un désert, selon Javier Aguado, le maire de San Cebrián de Castro, l’un des villages touchés.

Le réservoir de Ricobayo à Zamora avant qu’il ne soit drainé pour produire de l’hydroélectricité.

Dans un autre, San Pedro de la Nave-Almendra, le niveau de l’eau est si bas que les pompes qui extraient l’eau potable sont obstruées par la boue et que les filtres doivent être nettoyés deux fois par jour.

En Espagne, les prix de l’électricité sont fixés quotidiennement par le biais de ce qui est en fait une vente aux enchères, les producteurs d’électricité faisant des offres pour leur part du marché en fonction de la demande prévue.

Un prix de base est fixé par le coût de l’énergie nucléaire et des énergies renouvelables telles que l’éolien et le solaire, car ce sont les moins chères, puis les autres producteurs – hydroélectriques et à combustibles fossiles – font leurs offres.

L’effet de ce système est que plus la demande est forte, plus le prix est élevé, les fluctuations rendant presque impossible pour les consommateurs de budgétiser leur facture d’électricité.

Le drainage des réservoirs pour accélérer la production d’hydroélectricité a permis à Iberdrola de faire une offre pour une plus grande part du gâteau.

La canicule devant se poursuivre pendant plusieurs jours encore, la majeure partie du pays est confrontée à des températures allant de 30 à 44 degrés.

Les passagers qui ont pris le train Albacete-Córdoba vendredi demandent un remboursement à la compagnie ferroviaire nationale Renfe après avoir passé 4,5 heures dans une chaleur de 45°C sans climatisation.

À Barcelone, les gardiens de zoo donnent de la glace aux gorilles et aux chimpanzés pour les rafraîchir.

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
The Guardian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !