ActualitésPolitique et Géopolitique

Etats-Unis : Pourquoi la Garde nationale a-t-elle recruté des spécialistes de l’internement et de la réinsertion la semaine dernière ?

Aux États -Unis, la Garde nationale recrute des spécialistes de l’internement/réinsertion. (Cependant, ces offres d’emploi ont été supprimé depuis; nous avons donc ajouté des captures d’écran ci-dessous)

Avec le retrait soudain de Biden d’Afghanistan, vous pourriez penser que c’est la raison pour laquelle la Garde Nationale a besoin de recruter des spécialistes de la réinsertion… sauf qu’elles sont apparues AVANT le retrait.

Que fait un spécialiste de l’internement/réinsertion?

Selon le site Web de la Garde nationale:

Les spécialistes de l’internement/réinsertion sont principalement responsables des opérations quotidiennes dans un établissement militaire de confinement/correction ou un établissement de détention/internation.

FONCTIONS DU POSTE :

  • Superviser les opérations de confinement et de détention
  • Assurer la sécurité externe des installations
  • Fournir des conseils/une orientation aux prisonniers individuels dans le cadre d’un programme de réadaptation.
  • Gérer et maintenir les prisonniers/internees et leurs programmes.

COMPÉTENCES :

  • Lois et juridictions militaires
  • Auto-défense et utilisation d’armes à feu
  • Compétences en communication interpersonnelle
  • Procédures de fouille, d’immobilisation, de garde et de contrôle.

Les offres d’emploi pour de tels postes ÉTAIENT disponibles dans les endroits suivants :

Lancaster, Californie 
Washington DC 
Denver, Colorado 
Édimbourg, Indiana 
Monticello, Minnesota
Parkville, Maryland
Asheville, Caroline du Nord
Auburn, New York
Sioux Falls, Dakota du Sud
Rapid City, Dakota du Sud

**Soit la Garde nationale a très rapidement pourvu ces postes, soit quelqu’un tente de cacher quelque chose. Les liens ont été supprimés de tous ces états :  ZÉRO EMPLOI TROUVÉ.  

POURQUOI a-t-on besoin de spécialistes de l’internement/réinsertion?

Alors, pourquoi diable une branche militaire principalement conçue pour rester à l’intérieur des frontières américaines aurait-elle besoin de spécialistes de l’internement/réinsertion ? (Bien que nous ayons assisté à plusieurs déploiements de la Garde nationale au Moyen-Orient au cours des dernières années).

Événements historiques récents à prendre en compte

Au cours des deux dernières années, nous avons assisté à la croissance exponentielle de la surveillance de type Big Brother dans le monde entier.

Cela a permis l’élaboration de listes de ceux qui sont prêts à obtempérer aux injonctions sanitaires et de ceux qui ne le sont pas.
La diabolisation de ceux qui refusent de se faire vacciner est en cours.

La menace potentielle d’un autre confinement à venir cet automne est réelle.
Beaucoup n’ont pas respecté le dernier et, probablement, encore plus, ne respecteront pas les prochains. Il suffit de regarder les protestations massives qui ont lieu en France, en Angleterre et dans d’autres pays du monde.

Ensuite, le gouvernement américain a créé un cours sur la façon de mettre en quarantaine les Américains des zones rurales de façon efficace.

Et la garde nationale a commencé à faire du porte-à-porte avec des agents de santé publique pour « convaincre » les gens de se faire vacciner.

Des mesures plus sévères et des « zones vertes » à l’avenir ?

M. Biden évoque maintenant l’idée d’interdire les voyages inter-États aux personnes qui refusent le vaccin.

Une autre mesure possible est de changer la façon dont le gouvernement fédéral rembourse le traitement des patients non vaccinés qui tombent malades du COVID-19. 
Le CDC a récemment présenté un document pour examen intitulé The Shielding Approach to Prevent COVID-19 Infections in Humanitarian Settings.  

Le document décrit l’approche de protection (appelé « blindage ») :

« L’approche de blindage vise à réduire le nombre de cas graves de COVID-19 en limitant les contacts entre les individus présentant un risque plus élevé de développer une maladie grave ( » à haut risque « ) et la population générale ( » à faible risque « ).
Les individus à haut risque seraient temporairement relocalisés dans des zones sûres ou « vertes » établies au niveau du foyer, du quartier, du camp/secteur ou de la communauté, selon le contexte et l’environnement. Elles auront un contact minimal avec les membres de leur famille et les autres résidents à faible risque. »

En outre, le document du CDC donne des suggestions pour une mise en œuvre efficace :

« Il peut être nécessaire d’affecter une personne à l’intérieur de la zone verte, si possible, afin de minimiser les mouvements à l’intérieur et à l’extérieur des zones vertes. »

Et maintenant, la Garde nationale recherche des « spécialistes de l’internement/réinsertion »….

Combien de fois les règles ont-elles changé ?

D’abord, on nous a dit qu’il n’y avait aucune raison de porter un masque.
Puis, qu’un masque avec une valve à sens unique était nécessaire.
Enfin, que les masques en tissu étaient la solution.

On nous a dit que deux semaines seulement suffiraient pour aplanir la courbe des contaminations.
Aujourd’hui, certains affirment qu’il faudra des années avant que les restrictions ne soient levées, voire qu’elles ne le seront jamais.

À l’époque, si quelqu’un croyait que les passeports vaccinaux étaient la prochaine étape, il était considéré comme un théoricien de la conspiration.

À présent, le concept d’un système de passeport a été adopté, même par de nombreux républicains.

Refuser des soins hospitaliers parce que vous refusez certains traitements ?  
Personne n’aurait jamais plaidé en faveur d’une telle mesure !
Peu de temps après, cette idée a été reprise par des gouvernements dans le monde entier. 

L’idée de rassembler des gens par la force et de les envoyer dans des camps est certainement ridicule.
N’est-ce pas ? 
Maintenant, le CDC discute de la possibilité de créer des « zones vertes » (c’est-à-dire des camps)…

Que devons-nous croire de l’objectif des spécialistes de l’internement/réinsertion ?
S’agissait-il simplement d’offres d’emploi anodines lancées sans raison de la part de l’armée ? Ou bien y a-t-il autre chose qui se passe ici ?
Et pourquoi la Garde nationale a-t-elle retiré ces offres d’emplois ?

L’idée d’être arraché de force à sa maison et jeté dans un camp vous semble-t-elle maintenant si folle ?

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
The Organic Prepper

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !