ActualitésPolitique et GéopolitiqueSélectionné pour vous

Obama a libéré le chef des talibans qui a organisé la prise de contrôle de Kaboul

L’ancien président Barack Obama n’a pas écouté les responsables du Pentagone lorsqu’ils lui ont dit que le mollah taliban Khairullah Khairkhwa était trop dangereux pour être libéré. Au lieu de cela, il a libéré le groupe connu sous le nom de « cinq Gitmo » – Khairkhwa aux côtés de quatre de ses amis – de la prison de Guantanamo Bay en 2014 en échange d’un soldat américain qui a déserté son poste.

Obama a pratiquement garanti que Khairkhwa et les quatre autres hommes seraient envoyés au Qatar, où leurs déplacements seraient restreints et où ils ne pourraient faire aucun mal. Il s’avère que les talibans ne sont pas aussi dignes de confiance que l’ancien président le pensait.

Rejoignez les citoyens éveillés sur TELEGRAM

Maintenant, Khairkhwa a refait surface comme l’un des cerveaux derrière la prise de contrôle de Kaboul par les talibans, a rapporté mardi le New York Post.

Les dirigeants talibans ne se sont pas davantage attachés à l’Amérique pendant qu’ils étaient enfermés. Après leur libération, les cinq talibans ont pris contact avec des extrémistes talibans actifs en Afghanistan et ont juré qu’ils reviendraient se battre contre l’Amérique.

Les cinq Gitmo faisaient partie des représentants des talibans négociant pour la paix en Afghanistan, ce qui a finalement conduit les États-Unis à retirer leurs troupes dans la région. Khairkhwa a déclaré dans le passé que les talibans ne lanceraient pas d’offensive militaire si Biden retirait ses troupes d’Afghanistan. Étonnamment, il ne semble pas que les talibans aient tenu parole.

Rejoignez les citoyens éveillés sur TELEGRAM

En 2001, Khairkhwa a été accusé de collaboration avec Oussama ben Laden et a ensuite été arrêté. Quand Obama l’a libéré, Khairkhwa n’a pas hésité à vouloir établir un régime islamique strict en Afghanistan – et c’est exactement ce qu’il fait.

L’administration Obama-Biden était notoirement laxiste dans son traitement des prisonniers de Gitmo. L’ancien président Donald Trump a resserré les rênes pendant son mandat, mais Biden a rétabli la politique d’Obama consistant à libérer des prisonniers dangereux.

On ne sait pas ce qui se serait passé en Afghanistan si Khairkhwa et ses copains avaient été laissés en prison – mais il n’était pas difficile de prédire qu’un homme ayant des liens évidents avec des terroristes infâmes reviendrait à l’extrémisme après la prison. Alors forcément la question légitime qui peut nous traverser l’esprit c’est : tout ceci a-t-il été volontairement orchestré et préparé pour qu’aujourd’hui les talibans soient au pouvoir ? False flag organisé dans le sens du nouvel ordre mondial ? C’est à chacun de faire ses propres recherches…

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
The Federalist

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !