Science et Technologie

La DARPA à la recherche de terminaux laser pour satellites capables de communiquer avec n’importe quel réseau spatial

L’Agence pour les projets de recherche avancée de la défense (DARPA) sollicite des idées sur la manière de créer des liaisons optiques intersatellites capables de connecter les systèmes de communication spatiaux gouvernementaux et commerciaux en orbite terrestre basse.

Le Strategic Technology Office de la DARPA a annoncé le 13 septembre qu’il allait poursuivre cette technologie dans le cadre d’un nouveau programme appelé Space-BACN, abréviation de space-based adaptive communications node.

Le programme Space-BACN (Space-based adaptive communications node) du DARPA vise à créer un terminal de communications optiques reconfigurable et peu coûteux.

« Alors que les constellations de petits satellites gouvernementaux et commerciaux continuent de proliférer en orbite terrestre basse, la DARPA a dévoilé un nouvel effort visant à créer un nouveau terminal de communications optiques pour interconnecter diverses constellations en une couche spatiale résiliente », a déclaré l’agence.

Greg Kuperman, responsable du programme Space-BACN, a déclaré que l’objectif était « une communication transparente entre diverses constellations qui ne peuvent actuellement pas se parler ».

Pour discuter du projet, la DARPA organise une conférence virtuelle avec les soumissionnaires potentiels le 22 septembre. Les propositions doivent être remises le 4 octobre.

Selon M. Kuperman, l’industrie déploie des milliers de satellites à large bande pour transmettre des signaux Internet aux utilisateurs sur Terre, mais « le problème de cette croissance est que les liaisons de communications optiques sont actuellement conçues pour connecter uniquement les satellites d’une constellation donnée – elles ne peuvent pas adapter dynamiquement les formes d’onde pour communiquer avec les satellites d’autres constellations ».

L’absence de normes « donne lieu à un domaine spatial fragmenté, cloisonné, de type « Far West », avec de nouvelles constellations qui ne peuvent pas interagir, des satellites gouvernementaux qui ne peuvent pas communiquer entre eux et des satellites gouvernementaux incapables de tirer parti des capacités de communication commerciales émergentes ».

La DARPA lance ce projet alors qu’une autre organisation du DoD (Département de la Défense), la Space Development Agency, se prépare à lancer sa propre couche de communications spatiales en LEO (Orbite terrestre basse, située entre 500 à 2000 km d’altitude) l’année prochaine. La SDA (Space Development Agency) a exigé des fournisseurs de satellites qu’ils disposent de liaisons optiques intersatellites interopérables. Le programme Space-BACN va encore plus loin dans la vision de la SDA en demandant que les systèmes gouvernementaux et commerciaux soient interopérables.

Les terminaux optiques souhaités, selon la DARPA, devraient supporter des débits de données de 100 gigabits par seconde, ne devraient pas nécessiter plus de 100 watts de puissance et ne devraient pas coûter plus de 100 000 dollars par unité.

M. Kuperman a déclaré que la DARPA ne prévoit pas d’acquérir un grand nombre de terminaux, mais qu’elle souhaite faire progresser la technologie afin qu’elle puisse être commercialisée. Il a ajouté que la DARPA espérait attirer des entreprises non traditionnelles pour travailler sur le programme et qu’elle essayait donc intentionnellement de faciliter l’envoi d’idées par des fournisseurs qui n’ont jamais travaillé sur des contrats gouvernementaux.

« Les terminaux optiques traditionnels du gouvernement peuvent coûter des centaines de milliers, voire des millions de dollars, en raison des nombreux composants conçus et fabriqués avec précision qui sont assemblés à la main par des experts hautement qualifiés », a déclaré Kuperman.

« Les entreprises spatiales commerciales, en revanche, développent des systèmes cohérents monomodes ultra-optimisés, conçus pour réaliser des communications à haut débit tout en réduisant les coûts », a-t-il ajouté. « Ces systèmes à moindre coût ne sont toutefois pas reconfigurables ni compatibles avec d’autres normes. »

La DARPA prévoit de sélectionner plusieurs fournisseurs de matériel et de logiciels pour la première phase du programme.

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
Space News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !