ActualitésDécouverte et NatureScience et Technologie

La projet qui inquiète : Une entreprise veut ressusciter les mammouths avec une technologie génétique

La société de biosciences Colossal fondée par l’entrepreneur Ben Lamm et le généticien George Church affirme que la technologie génétique CRISPR peut être utilisée pour faire ressusciter l’animal, qui s’est éteint à l’époque de l’Holocène il y a plus de 11.000 ans maintenant.

« Jamais auparavant l’humanité n’avait pu exploiter la puissance de cette technologie pour reconstruire des écosystèmes, guérir notre Terre et préserver son avenir grâce au repeuplement d’animaux disparus », a déclaré l’entrepreneur en technologie et cofondateur de Colossal Ben Lamm dans un communiqué.

Le généticien de l’Université Harvard, George Church, est également co-fondateur de la société.

« Colossal tire parti des progrès exponentiels réalisés dans les technologies de lecture et d’écriture de l’ADN et l’applique aux problèmes emblématiques de la conservation écologique et de la séquestration du carbone », a déclaré Church.

Les scientifiques ont réussi à trouver des défenses de mammouth, des os et d’autres matériaux pour tenter de séquencer l’ADN de l’animal. Cet ADN serait ensuite inséré dans le génome de l’éléphant d’Asie pour former un « hybride éléphant-mammouth », selon l’entreprise.

Rejoignez les citoyens éveillés sur TELEGRAM

La société affirme avoir réussi à lever 15 millions de dollars (12,6 millions d’euros) jusqu’à présent auprès d’investisseurs.

Les partisans de la « désextinction » affirment que le processus pourrait aider les humains à acquérir de nouvelles connaissances sur la biologie, l’évolution et la technologie. Les partisans peuvent également croire qu’il est moralement juste de ramener des espèces qui se sont éteintes à cause des activités humaines.

La résurrection d’espèces éteintes pourrait également réparer les écosystèmes endommagés . Dans le cas du mammouth laineux, Colossal pense que l’animal pourrait revitaliser les prairies arctiques, dont les propriétés peuvent atténuer le réchauffement climatique. La société n’a fourni aucun détail sur la façon dont.

Pourrait-il y avoir des inconvénients à la désextinction?

L’idée de désextinction pourrait cependant avoir ses inconvénients.

Une étude de mars 2017 publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution a révélé que les programmes de désextinction seraient incroyablement coûteux.

Les scientifiques à l’origine de l’étude pensent que l’argent public ou privé dépensé pour les efforts de désextinction serait mieux utilisé pour protéger les espèces existantes.

Parmi les autres inconvénients, citons les animaux ressuscités porteurs de nouveaux agents pathogènes susceptibles d’infecter les humains, ainsi que leur impact sur l’environnement. La désextinction peut également soulever des problèmes de bien-être animal, ainsi que ceux qui voient le processus comme « jouer à Dieu ». 

Les Nations Unies ont déclaré dans un rapport de 2019 qu’un million d’espèces animales, végétales et fongiques seraient menacées d’extinction au cours des prochaines décennies. Le changement climatique fait également des ravages sur des espèces telles que les ours polaires, les guépards et les tortues vertes.

Ndlr : Jouer avec mère nature et vouloir influer sur le cours des choses c’est jouer aux apprentis sorciers et ne probablement pas avoir la réelle notion des conséquences de nos actes.

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
DW.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !