ActualitésÉconomieSélectionné pour vous

L’Allemagne forme sa population à une éventuelle « panne d’énergie et de télécommunications »

Le ministère de l’intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et la ville fédérale de Bonn ont organisé le 3 Octobre la première journée nationale de protection contre les catastrophes. Sous la devise « Blackout – Qu’est-ce qui marche quand rien ne marche ? », des milliers de visiteurs ont découvert à Bonn comment se préparer à un scénario de guerre, comme le rapporte Diego Herchhoren dans mpr21 sur la base du document officiel suivant.

« Une coupure de courant est un échec total. Ensuite, rien ne fonctionne, comme l’ont montré les inondations de juillet. C’est précisément la raison pour laquelle nous devons nous préparer le mieux possible », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Herbert Reul. « Jouer dans un scénario de catastrophe peut sauver des vies », a déclaré le ministre, faisant référence aux nombreuses activités préparées pour la journée. Les visiteurs ont pu apprendre comment communiquer en cas de panne d’électricité ou de télécommunications. « L’absence d’électricité signifie souvent : pas d’alimentation des pylônes de transmission et pas de réception des téléphones portables », explique M. Reul.

La Journée de la protection contre les catastrophes était initialement prévue pour l’année dernière. Cependant, en raison du confinement dû au coronavirus, elle a dû être annulée. « Je suis heureux que nous célébrions enfin la Journée de la protection contre les catastrophes cette année. De cette façon, nous attirons l’attention sur une question qui nous concerne tous », a déclaré le ministre.

« En Allemagne aussi, nous ne sommes pas à l’abri d’accidents graves. Il est donc important que la population dans son ensemble soit régulièrement informée et sensibilisée », a déclaré M. Reul.

Cet essai concerne un grand nombre de scénarios possibles et la maîtrise des catastrophes : il s’agit d’éviter les risques pour la santé ou la vie dans des situations exceptionnelles, lors d’inondations, de conditions météorologiques extrêmes telles que les tempêtes, les fortes pluies ou les périodes de sécheresse, mais aussi en cas de guerre, de guerre biologique et d’armement nucléaire.

L’organisation de l’aide en cas d’accidents majeurs avec de nombreux blessés ou le soutien aux autorités environnementales en cas de rejet de substances dangereuses ont également été testés. Une utilisation historiquement notable de la gestion des catastrophes a été la panne d’électricité de l’hiver 2005 à Münsterland, au cours de laquelle l’approvisionnement de la population a dû être assuré pendant plusieurs jours dans les conditions les plus difficiles et où le scénario énergétique allemand laisse présager une possible répétition cet hiver. L’Allemagne se prépare à un scénario de guerre sans guerre.

Ndlr : Pourquoi tout à coup entendons-nous de plus en lus parler de cyber attaques ? De pénuries alimentaires ? De potentielles coupures énergétiques ? Que ce passe-t-il réellement ? Les évènements que nous traversons depuis cette « crise covid » concordent tous vers un contrôle toujours plus accru des populations. A croire que tout est déjà prévu par avance…


Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Via
Euskalnews
Source
MPR21Land.nrw

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !