Politique et GéopolitiqueScience et Technologie

La reconnaissance faciale arrive dans les écoles britanniques

Plusieurs écoles d’Écosse vont commencer à utiliser un logiciel de reconnaissance faciale pour permettre aux élèves de payer leur repas de midi.

Le système, installé dans neuf sites du North Ayrshire, scanne les visages des élèves aux caisses afin de gagner du temps à l’heure du déjeuner.

Il les compare à un registre de visages stocké sur les serveurs de l’école et remplace le logiciel qui utilisait des scanners d’empreintes digitales.

La société qui a installé les systèmes affirme qu’ils sont plus sûrs et permettent d’accélérer la file d’attente, chaque transaction ne prenant plus que cinq secondes, selon le Financial Times.

David Swanston, le directeur général de CRB Cunninghams, la société qui a installé les systèmes, a déclaré au FT : Dans un établissement d’enseignement secondaire, vous disposez d’une période d’environ 25 minutes pour servir potentiellement 1 000 élèves. Nous avons donc besoin d’un débit rapide au point de vente ».

Mais les militants de la protection de la vie privée affirment que cette initiative ne fait que normaliser une technologie qui est souvent utilisée sans le consentement des personnes suivies.

Les logiciels de reconnaissance faciale sont le plus souvent utilisés dans les aéroports par les services de contrôle des frontières et par la police pour rechercher les criminels.

Mais il a également été installé sur les téléphones portables et est utilisé par les sites de réseaux sociaux pour aider à organiser les photos des amis et de la famille.

La reconnaissance faciale est couramment utilisée dans les aéroports (Photo : Shutterstock)

Dans les écoles, le logiciel a été utilisé pour contrôler l’assiduité des élèves, ce qui a provoqué une réaction négative dans certaines régions, comme l’État de New York, qui a temporairement interdit cette pratique.

En Angleterre, les écoles sont libres d’utiliser ou non cette technologie et le ministère de l’éducation affirme qu’il ne dispose d’aucune donnée sur l’ampleur de la reconnaissance faciale.

Le conseil municipal de North Ayreshire affirme que la majorité des parents ont donné leur accord pour le système parce qu’ils reconnaissent qu’il facilite le processus.

Mais les militants affirment que des méthodes moins intrusives devraient être privilégiées.

Silkie Carlo, du groupe de campagne Big Brother Watch, a déclaré au FT : C’est normaliser le contrôle d’identité biométrique pour quelque chose de banal. Il n’est pas nécessaire de recourir à une [technologie] de type aéroportuaire pour que les enfants aillent chercher leur déjeuner ».

Note de la rédaction : tic tac tic tac. BigTech accélère dans la mise en place des technologies qui sonneront le glas de la vie privée et permettront le contrôle total de la population…

Suggestions d’articles:

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, TWITTER et VK

Source
Metro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Afin de garantir la pérennité du site, nous vous invitons à mettre le site en exception dans votre bloqueur de publicités. Merci !