Actualités

Canada : Des partisans de la vaccination proposent de conduire en secret au vaccinodrome les enfants des parents opposés aux vaccins.

Des défenseurs canadiens de la vaccination ont suscité une controverse en ligne et auraient reçu des menaces après avoir proposé à des adolescents dont les parents sont opposés à la vaccination contre le Covid-19 de les conduire à un centre de vaccination.

La polémique a commencé vendredi, après qu’une organisatrice communautaire de la Saskatchewan, Julian Wotherspoon, a publié un message sur Twitter proposant d’aider les jeunes de 13 à 17 ans qui souhaitaient se faire vacciner malgré l’opposition de leurs parents. « Je suis votre chauffeur jusqu’à la clinique », a-t-elle déclaré. « Si quelqu’un demande, je vous emmène avec mes enfants au cinéma. Faisons ça. »

Selon l’autorité sanitaire de la Saskatchewan, les enfants âgés de 13 ans et plus « qui sont capables de comprendre les avantages et les réactions possibles » d’un vaccin n’ont pas besoin de la permission d’un parent pour se faire vacciner. De même, les adolescents peuvent refuser la vaccination en donnant le consentement d’un « mineur mature » à leur fournisseur de soins de santé.

Les autorités recommandent toutefois aux familles de discuter de la question avec leurs enfants avant de prendre cette décision.

Le tweet de Mme Wotherspoon a fait grand bruit sur Internet, suscitant à la fois des éloges et de l’indignation. Elle a depuis rendu son compte privé.

Une autre partisane de la vaccination des enfants, Tenille Lafontaine, qui se décrit comme une  » maman blogueuse « , également de la Saskatchewan, a qualifié l’offre de Mme Wotherspoon d' »étonnante « . Elle a ajouté : « J’ai entendu parler de quelques adolescents qui se sont fait vacciner tout seuls parce que leurs parents sont fous à lier. Les enfants vont s’en sortir. Note complémentaire : je suis disponible pour conduire à tout moment. »

D’autres commentateurs ont répliqué, disant aux deux femmes de « rester loin des enfants des autres ». Certains sont allés jusqu’à assimiler leur offre de transport secret à un kidnapping.

Le post de Wotherspoon avait apparemment été motivé par un reportage publié mercredi, selon lequel le gouvernement de la Saskatchewan exigeait que les parents ou les tuteurs accompagnent les enfants âgés de 12 ans et moins pour leur vaccination Covid-19. « Nous ne voulons jamais donner l’impression que nous administrons le vaccin Covid-19 dans le dos des parents « , a déclaré le ministre de la Santé il, Paul Merriman, à CBC News.

Mme Lafontaine a déclaré que, suite à son offre d’aider les enfants à défier la volonté de leurs parents, elle avait reçu de multiples menaces de violence de la part de « conservateurs ». L’un des messages qu’elle a cités était un tweet disant : 

“Good way to get yourself shot.” / « Bonne façon de se faire vacciner/tirer dessus ».

« C’est le… quatrième ( ?) compte aujourd’hui menaçant de me tirer dessus. Les conservateurs sont une bande de rigolos. Je vais le dire encore une fois. Vous ne me ferez pas taire. Vous ne me faites pas peur derrière votre ordinateur. Vous êtes des lâches haineux et vils. » @CliveBeekspic.twitter.com/nYqeuUA7sF— Tenille (@RealTenille) December 4, 2021

Ndlr : La peur et l’ignorance mènent à des comportements irrationnels. Un exemple parfait de l’expérience de Milgram. Ces comportements nous rappellent forcément automatiquement les plus sombres heures de l’histoire de l’humanité et on comprend mieux comment ces horreurs ont pu arriver à l’époque… Ce sont tous les petits complices qui permettent aux tyrans de régner.

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, GETTR et VK

Source
Rt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page