Actualités

Twitter censure tous les liens vers la recherche sur les vaccins de l’American Heart Association

Twitter avertit ses utilisateurs que le site Web de l’American Heart Association pourrait être « dangereux », après avoir publié dans l’une de ses revues médicales un résumé contenant des recherches liant les piqûres d’ARNm COVID-19 à l’inflammation cardiaque.

Le résumé a été publié dans Circulation, une revue de l’AHA, le 16 novembre. Dans leurs recherches, une équipe dirigée par l’ancien chirurgien cardiaque Steven Grundy a appliqué un test cardiaque pour mesurer le risque à 5 ans d’un nouveau syndrome coronarien aigu chez un patient.

Le résumé fait état d’une augmentation de 14 points du risque de syndrome coronarien aigu à cinq ans chez les participants. Toutefois, l’American Heart Association a ensuite joint une « expression de préoccupation » à l’étude, avertissant les lecteurs qu’elle contient des « erreurs potentielles ».

Extrait du résumé de l’étude :

Récemment, avec l’arrivée des vaccins à ARNm COVID 19 (vac) de Moderna et Pfizer, des changements spectaculaires du score PULS sont apparus chez la plupart des patients.Ce rapport résume ces résultats. Un total de 566 patients, âgés de 28 à 97 ans, ratio M:F 1:1, vus dans un cabinet de cardiologie préventive, ont subi un nouveau test PULS effectué de 2 à 10 semaines après la deuxième injection de COVID et ont été comparés au score PULS précédent effectué 3 à 5 mois avant l’injection. L’IL-16 de base a augmenté de 35=/-20 au-dessus de la norme à 82=/- 75 au-dessus de la norme après la vaccination ; le sFas a augmenté de 22+/- 15 au-dessus de la norme à 46=/-24 au-dessus de la norme après la vaccination ; le HGF a augmenté de 42+/-12 au-dessus de la norme à 86+/-31 au-dessus de la norme après la vaccination. Ces changements ont entraîné une augmentation du score PULS de 11 % à 25 % du risque de SCA à 5 ans. Au moment de la rédaction de ce rapport, ces changements persistent pendant au moins 2,5 mois après la deuxième dose de vac. Nous concluons que les vacs à ARNm augmentent considérablement l’inflammation de l’endothélium et l’infiltration des cellules T dans le muscle cardiaque et peuvent expliquer les observations de thrombose accrue, de cardiomyopathie et d’autres événements vasculaires après la vaccination.

Twitter déconseille désormais aux utilisateurs de se rendre sur le site web des revues de l’American Heart Association, en leur indiquant que le site de destination peut être « dangereux » – une désignation auparavant réservée aux sites contenant des virus et des logiciels malveillants, mais récemment élargie par Twitter pour inclure le « contenu trompeur ».

Ndlr : Le compte du ministère de la santé japonais bientôt censuré lui aussi ?

Voir ici >>> https://legrandreveil.co/2021/12/05/japon-le-ministere-de-la-sante-met-en-garde-contre-les-effets-secondaires-du-vaccin/

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, GETTR et VK

Source
Breitbart

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page