Non classéScience et Technologie

VIDÉO : Goûtez la télé, Le Japon invente un écran à lécher pour imiter les saveurs des aliments

Le prototype utilise un carrousel de bidons pour créer des échantillons d'arômes sur un film hygiénique placé sur un téléviseur à écran plat.

Un professeur japonais a mis au point un prototype d’écran de télévision léchable capable d’imiter les saveurs des aliments, ce qui constitue une nouvelle étape vers la création d’une expérience visuelle multisensorielle.

L’appareil, appelé Taste the TV (TTTV), utilise un carrousel de 10 bidons d’arômes qui se pulvérisent en combinaison pour créer le goût d’un aliment particulier. L’échantillon de saveur roule ensuite sur un film hygiénique au-dessus d’un écran de télévision plat pour que le téléspectateur puisse le goûter.

À l’ère du Covid-19, ce type de technologie peut améliorer la façon dont les gens se connectent et interagissent avec le monde extérieur, a déclaré Homei Miyashita, professeur à l’université Meiji de Tokyo.

« L’objectif est de permettre aux gens de vivre l’expérience de manger dans un restaurant à l’autre bout du monde, tout en restant chez eux », a-t-il déclaré.

M. Miyashita travaille avec une équipe d’une trentaine d’étudiants qui a produit divers dispositifs liés aux saveurs, dont une fourchette qui donne un goût plus riche aux aliments. Il a déclaré qu’il avait construit le prototype TTTV au cours de l’année écoulée et que la fabrication d’une version commerciale coûterait environ 100 000 yens (~770€).

Les applications potentielles comprennent l’apprentissage à distance pour les sommeliers et les cuisiniers, ainsi que des jeux et des quiz de dégustation, a-t-il ajouté.

M. Miyashita a également discuté avec des entreprises de l’utilisation de la technologie de pulvérisation pour des appareils capables de donner un goût de pizza ou de chocolat à une tranche de pain grillé.

Yuki Hou, 22 ans, étudiante à l’université Meiji, a fait une démonstration de TTTV pour les journalistes, en disant à l’écran qu’elle voulait goûter du chocolat sucré. Après quelques essais, une voix automatisée a répété la commande et des jets d’arômes ont pulvérisé un échantillon sur une feuille de plastique.

« C’est un peu comme du chocolat au lait », a-t-elle dit. « C’est doux comme une sauce au chocolat ».

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, GETTR et VK

Source
The GuardianReuters

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page