ActualitésPolitique et Géopolitique

Biden signe un accord de 137 millions de dollars avec une société allemande pour des tests Covid à livrer fin 2024…

Que ce passe-t-il ? Doit-on être aux aguets ? N’ont-ils pas dit qu’ils annulaient les tests COVID en raison du fait qu’ils montraient des résultats positifs pendant plus de 12 semaines ?

Cela soulève quelques questions :

– Pourquoi Biden n’a-t-il pas commandé de tests à une entreprise américaine ?
– Pourquoi Biden pense-t-il qu’il faudrait des tests jusqu’en en 2024 ?
– Pourquoi Biden n’a-t-il pas commandé des tests afin qu’ils soient livrés immédiatement ?

Nous savons que beaucoup de sort du reste du monde provient entre autres, des USA. Vous ne voulez pas les réponses à ces questions ?

« L’administration Biden a conclu un accord de 137 millions de dollars pour construire une nouvelle usine aux États-Unis afin d’augmenter la production de kits de test COVID-19 – mais la nouvelle installation ne sera pas achevée avant la fin de 2024 au plus tôt », a rapporté le Daily Mail.

« MilliporeSigma, une marque formée par l’allemand Merck KGaA, construira une nouvelle usine à Sheboygan, dans le Wisconsin, a annoncé le département de la Défense alors que les États-Unis ont atteint mercredi un record de 489 267 cas de COVID.

Bien que le contrat donne à l’entreprise trois ans pour terminer l’installation, il n’est pas clair dans l’immédiat quand elle passera à la pleine production, qui devrait réaliser 83,3 millions de tests par mois.

« La construction devrait commencer au second semestre 2022 et la planification initiale et les travaux préparatoires sont déjà en cours », a déclaré un porte-parole de MilliporeSigma à DailyMail.com. « Nous estimons que l’installation sera capable de fournir des membranes à flux latéral dans la dernière partie de 2024. »

L’individu a déclaré que la production de membranes à flux latéral est « critique pour les tests de diagnostic rapide » qui aideront non seulement à la détection du COVID-19, mais également à « toute future urgence de santé publique ».

Ndlr : Il semblerait que la fin de cette plandémie ne soit pas vraiment pour demain…

Source
The True Defender

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page