Santé et Environnement

USA : Des infirmières hospitalières font part du nombre impressionnant de crises cardiaques et de caillots sanguins parmi la population entièrement vaccinée !

On assiste à une vague de patients hospitalisés en raison des effets secondaires du vaccin C-19 en Californie. Deux infirmières courageuses ont élevé la voix et partagé la vérité sur les vaccins et leurs effets sur les gens.

Dans le comté de Ventura, il y a de nombreux cas de crises cardiaques inexpliquées, de problèmes d’accidents vasculaires cérébraux et de coagulation du sang.

De nombreux médecins ne veulent pas confirmer que cela est dû aux vaccins et que les problèmes ne sont pas inexpliqués.

L’infirmière de l’unité de soins intensifs du comté de Ventura souhaite dire la vérité. Elle était « fatiguée de toutes les silences qui se passent ».

« C’est fou comme plus personne ne remet rien en question », aurait déclaré cette personne, nommée Sam.

Sam a déclaré qu’il y avait eu une recrudescence de jeunes gens qui souffraient de problèmes de santé similaires après avoir été vaccinés.

« Nous recevons beaucoup de jeunes gens », ajoute Sam. « Nous voyons beaucoup d’accidents vasculaires cérébraux, beaucoup de crises cardiaques ».

« Ils [les médecins] documentent cela dans le dossier, mais nulle part on ne voit si la personne a été vaccinée ou non », a ajouté Sam.

« Une chose que le vaccin provoque est la thrombose, la coagulation. Nous avons vu une femme de 38 ans qui a été vaccinée deux fois et qui a des attaques qu’ils ne peuvent pas expliquer. Aucun des médecins ne fait le lien avec le vaccin. C’est n’importe quoi. C’est ahurissant. »

Ce sont les vaccins qui inondent les hôpitaux.

Dans un autre cas, une femme de 63 ans sans antécédents cardiaques a subi une crise cardiaque. Les tests ont révélé que ses artères coronaires étaient propres. Il est crucial de noter qu’elle a été injectée avec Moderna.

« Un médecin a bien mis en doute le vaccin, mais il ne l’a finalement pas mentionné dans le dossier parce qu’on ne peut pas le prouver », a déclaré Sam.

Tout le monde veut minimiser l’importance du problème – « C’est une exception, c’est une exception » entend-on et le corps médical ne prend pas ce problème au sérieux, déplore Sam. 

« Les médecins ne veulent pas se poser de questions. Nous avons ces vaccinations de masse, et nous voyons des myocardites plus fréquemment, et personne ne veut lever le drapeau rouge. Lorsque nous discutons du cas, ils n’en parlent pas. Ils ne mentionnent même pas les vaccins. Ils font comme si il n’y avait pas de raison, que c’était spontané. »

« Normalement, nous ne voyons pas une telle quantité d’accidents vasculaires cérébraux, d’anévrismes et de crises cardiaques survenant tous en même temps », ajoute Dana.

« Normalement, nous voyons six à dix dissections aortiques par an. Nous en avons vu six le mois dernier. C’est complètement fou. Elles ont un taux de mortalité très élevé. »

À l’hôpital de Dana, les médecins n’admettent jamais que les vaccins ont causé des problèmes aux gens. Ils disent qu’à cause des vacances, il y a eu une augmentation soudaine.

« Je ne comprends pas comment vous pouvez regarder ce qui se passe et dire simplement : « Oui, ce sont les vacances. Il y a eu un grand changement dans la vie de tout le monde, ceci explique cela. »

Dana précise que les patients ont tous été vaccinés et qu’ils sont maintenant « sous presseurs pour maintenir leur tension artérielle, ou sous ventilateur, il y a tant de problèmes de coagulation que nous faisons beaucoup de perfusions d’héparine pour nous assurer qu’ils ne font pas d’attaque. »

Afin de garantir notre indépendance et notre pérénité,
vous pouvez nous soutenir en cliquant ici

N'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux,
INSTAGRAM, TELEGRAM, GETTR et VK

Source
Thetruedefender.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page